mes écrits

Publié le par bi-polaire


son regard coule sur le parc habillé de fines gouttelettes, illuminant de leurs reflets la nature dévêtue de sa cape enrubannée de feu. Les herbes se pâment sous les étreintes du vent, soulevant les feuilles roussies tourbillonnantes.
déployant généreusement leurs ombres sur la campagne ensommeillée, les nuages effleurent de leurs ailes veloutées la prairie enlacée aux abords du bois, tendrement assoupie sur le sein d'un hivernal enchantement. Les bruissements de l'automne meurent sur les vallons endormis.Laurence FOIX
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article