colère

Publié le par bi-polaire

 

voilà aujourd'hui j'en ai marre

çà fait partie de ma bipolarité

mais aujourd'hui je réalise en regardant des documentaires, en ecoutant ce que le psychiatre m'explique, en echangeant avec d'autres bipolaires

je suis en train de realiser

et ce que je realise me revolte

c'est comme une explosion dans le thorax

c'est de la haine

de la colère

mais de la haine

depuis des années

depuis ma petite enfance

on m'emmerde

ma famille m'emmerde

les profs m'emmerde

la société m'emmerde

le système m'emmerde

parceque je suis malade et que ma maladie n'est pas acceptée

normal que je sois anti-social

que j'emmerde la société

normal que je sois même asociale

et si dure

normal toute cette haine que j'ai dans mon coeur

déjà je souffre de cette maladie qui est très lourde a porter

au point d'avoir parfois envie de mourir pour ne plus ressentir cette souffrance

souffrance n'est qu'un euphémisme

en + de celà on me reproche mes troubles

engueulée

punie

fait chié

jugée

en+de maladie je dois supporter les reproches qui me sont adressés parceque je suis malade

je n'ai pas le droit d'etre bipolaire

c'est interdit

c'est une souffrance parfois moralement insoutenable

mais une souffrance que je n'ai pas le droit de ressentir

non c'est interdit

j'en ai marre marre marre

c'est un cri de haine

de haine de tout

de haine haine haine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RATAJ François 01/05/2011 04:06


Bonjour,

Vous serez peut-être intéressé par le dernier livre que j'ai sorti intitulé « Bipolaire, moi ? » (présentation ci-jointe). Ce bouquin sera vraisemblablement pris en charge par un éditeur
niçois,

Amicalement.

François



Présentation de « Bipolaire, moi ? »


C’est la troisième fois que Véronique est admise dans une clinique psychiatrique à cause d’une maladie pas très connue encore aujourd’hui : elle est bipolaire. Après avoir été soignée pendant
un mois dans cet établissement, elle en sort guérie définitivement. « Définitivement » ? Peut-être pas mais il s’est produit cette fois-ci un événement majeur qui semble confirmer
que cette guérison semble plus efficace que chez les autres, que les précédentes guérisons. Cette fois-ci, Véronique a choisi de compléter sa thérapie par l’écriture d’un livre, son premier livre
de trois cents pages !
C’est un témoignage pathétique d’une jolie femme de cinquante-deux ans, fonctionnaire de son état. Ce livre n’est pas du style gnangnan, non, non, non ! Que non ! Tout est traité avec une
drôlerie complice, un humour raffiné et une dérision provocante. Si vous ne saviez pas que vous étiez bipolaire, vous allez en avoir la confirmation. Si vous ne l’êtes pas encore, à coup sûr vous
allez le devenir. Oui, oui, oui ! La bipolarité est devenue un phénomène de mode et Véronique vous expliquera comment s’en sortir après vous avoir finement détaillé les nuances subtiles qui
existent entre le stade 1 et le stade 2.
Dans son livre, Véronique établit un parallèle avec une organisation sociale marginale : la Fondation Abbé Pierre. Vous apprendrez comment des clients potentiels de la psychiatrie vivent en
totale liberté sans se faire soigner et comment, de surcroît, nous leur donnons l’argent pour qu’ils puissent avec davantage de complaisance assouvir leurs vices. Ce manque à gagner n’a pas encore
été dénoncé par les psychiatres mais à coup sûr leur syndicat professionnel réagira lorsqu’il aura connaissance du livre que vient de rédiger en temps record Véronique dont la rapidité de frappe
sur un clavier est phénoménale mais tout cela vous aurez tout le temps de l’apprendre en lisant calmement cet ouvrage perturbant mais constructif (ouf !).
François – le compagnon de Véronique – accepte avec beaucoup de bonne volonté le rôle de faire-valoir. Très efficace dans son attitude, il permet l’accélération de la guérison de Véronique. Il
éponge, il absorbe, il se résigne, il fanfaronne, il est superbe… et il finit par succomber ! C’est lui, le roc, le gaillard solide, l’indéboulonnable, l’invulnérable qui devient bipolaire…
Une nouvelle variante de cette maladie vient de naître ! François est alors admis d’urgence dans…

Mais plongez-vous donc dans « Bipolaire, moi ? ».

Véronique NICOL
Tél : 04 93 70 40 24 ou 06 62 90 63 10


Johnny 09/11/2010 16:48


Une tempète qui sévit dans la tete d'une personne ne l'empeche pas de tendre la main vers une autre qui vit la meme chose mais a différent moment, moi quelqu'un l'a déja fait pour moi. Ca sauve de
la noyade émotionnelle. Et je complète mon Auto-thérapie par de la création sur Internet
mon jardin est rempli de créations diverses multiples, c'est devenu ma bouée de sauvetage a moi.